Musicotherapie

Qu’est-ce que la musicothérapie?

Source : Association Canadienne de Musicothérapie

http://www.musictherapy.ca/fr/information/musicotherapie.html

La musicothérapie consiste en l’utilisation judicieuse de la musique et de ses éléments par un musicothérapeute accrédité afin de favoriser, de maintenir et de rétablir la santé mentale, physique, émotionnelle et spirituelle. La musique comporte des caractéristiques non verbales, créatrices, structurelles et émotives. Ces caractéristiques sont utilisées dans la relation thérapeutique pour faciliter le contact, l’interaction, la connaissance de soi, l’apprentissage, la libre expression, la communication et le développement personnel. (Assemblée générale annuelle de l’AMC, Vancouver, C.-B., 6 mai 1994).



Qui bénéficie de la musicothérapie?

La musicothérapie est utilisée avec des individus de tous âges et habiletés avec de l'expérience musicale variée en milieu institutionnel, communautaire ou privé.

Techniques d’interventionLes musicothérapeutes utilisent une variété de techniques d'intervention, qu'elles soient actives ou réceptives, selon les besoins et les préférences des individus avec qui elles travaillent. Ces techniques sont, sans être limitées à celles-ci, énumérées ci-dessous:

Le chant est un outil thérapeutique qui aide au développement de l'articulation, du rythme et du contrôle du souffle. Le chant, dans un environnement de groupe, peut améliorer les habiletés sociales et nourrir une plus grande conscience des autres. Pour ceux qui sont atteints de démence, chanter peut encourager la reminiscence et la conversation du passé, tout en réduisant l'anxiété et la peur. Pour les individus qui ont des troubles de langage suite a un AVC, la musique peut stimuler les centres du langage dans le cerveau ce qui facilite l'habileté de chanter.

Jouer d’un instrument peut améliorer la coordination de la motricité fine et globale chez les individus qui ont des déficits moteurs ou qui ont des traumatismes neurologiques reliés à un AVC, traumatismes crâniens ou qui sont atteints d’une maladie. Les ensembles instrumentaux peuvent mettre en valeur la coopération ainsi que l'attention et peuvent fournir les opportunités de pratiquer divers rôles de meneur-participant. Jouer d'un instrument peut inciter ceux qui ont une expérience musicale antérieure à revisiter des habilités qu'ils avaient déjà apprises, permettant ainsi aux individus d'expérimenter un nouveau sens du plaisir. La musique peut également augmenter le bien-être et la confiance en soi pour ceux qui apprennent à jouer d’un instrument pour la première fois.

Les activités basées sur le rythme peuvent être utilisées pour faciliter et améliorer l'amplitude de mouvements, la mobilité, l'agilité et la force des articulations, l'équilibre, la coordination, la constance de la démarche et la relaxation d'un individu. Le rythme et la pulsation sont importants pour « apprêter » les régions motrices du cerveau, en régularisant les processus automatiques tels la respiration et le rythme cardiaque, et en maintenant la motivation ou le niveau de l'activité suivant l'arrêt d’un stimulus musical.

Improviser offre des moyens créatifs et non verbaux d'exprimer des pensées et des sentiments. L'improvisation ne donne pas lieu à jugement, est facile d'approche et n'exige aucune formation musicale préalable. Quand les mots ne suffisent pas ou quand il est trop difficile d'exprimer des émotions, la musique peut remplir ce vide. Quand les capacités d'apprentissage sont limitées, la possibilité d'essayer différents instruments, sons musicaux, timbres et médias peut présenter un moyen d'acquisition d'une nouvelle compétence et peut augmenter la joie de vivre.

Composer ou écrire des chansons peut faciliter le partage des sentiments, des idées et des expériences. Elle peut également présenter un moyen de créer un héritage ou une expérience partagée avec un soignant, un enfant ou une personne chère. Enfin, la discussion des paroles et l'écriture de chansons peuvent aider à exprimer les sentiments et les pensées qui sont, normalement, socialement inacceptables, tout en stimulant un sens d'appartenance à un groupe ou à un établissement particulier.

L'imagerie basée sur des expériences, telles que la visualisation et l'imagerie mentale, peut fournir des occasions de réfléchir, d'assimiler et d'interagir avec les éléments conscients ou inconscients qui jalonnent la vie d'un individu.

Écouter de la musique a beaucoup d'applications thérapeutiques. L'écoute aide à développer des habiletés cognitives telles que l'attention et la mémoire. Pendant la grossesse, l'écoute de la musique peut développer un lien entre l'environnement utérin et l'environnement externe juste après l'accouchement. Pendant l'accouchement, écouter de la musique peut faciliter les différentes étapes en favorisant la relaxation et en distrayant la parturiente. Dans les situations où les perceptions cognitives sont compromises, comme dans les cas de démence légère ou moyenne, écouter de la musique peut apporter une sensation familière et améliorer le rapport à la réalité. Pour ceux souffrant de maladies mentales comme la schizophrénie ou le désordre bipolaire, l'écoute de la musique peut accroître l'ouverture à la discussion et fournir la motivation nécessaire pour s'engager dans l'activité sociale.