Prague, pourquoi tu m’aimes pas? (ça va me prendre un bébé chien)

Ça a fait deux ans cette semaine….(et pis j’ai un hamster mort dans mon congélateur)
April 14, 2017

» So have you got the guts?

Been wondering if your heart’s still open and if so I wanna know what time it shuts

Simmer down and pucker up

I’m sorry to interrupt. It’s just I’m constantly on the cusp of trying to kiss you

I don’t know if you feel the same as I do

But we could be together if you wanted to

(Do I wanna know?)

If this feeling flows both ways? »

Chère madame de la SAQ qui a pris quelque minutes pour m’expliquer la carte de points.Chère madame de chez Renaissance qui m’a dit gentiment que je faisais bien d’acheter des livres pour mes enfants. Je vous aime

Cheres personnes qui couraient qui ont répondus à mon »Bonjour ». Je vous aime

Chers Bixis, Food trucks, automobilistes qui ont des contacts visuels avec les piétons, je vous aime

Chères feuille d’étable qui rougit plutôt que jaunir vue la violence de la température en automne. Je t’aime

Chers blé d’Inde (ça c’est du Maïs, zuzana!), huitres et fraises à un prix abordable, je vous aime.

Chère première chaine, je t’aime

Je sais qu’il n’y a rien de parfait.

Finalement ça valait la peine de manquer le Vinobrani.

Aujourd’hui j’en suis venue à une conclusion, parce que dans deux jours, je me prends un joyeux vol de 8 heures pour rentrer à la maison, et je ne suis pas enthousiaste. c’est la première fois.

Ça fait un moment que je pense à ça mais je pense que j’ai mis le doigt dessus: Prague ne m’aime pas. Montréal m’aime, pas Prague, ça me rend triste parce que je trouve que j’ai travaillé fort pour m’intégrer. Je sais là que c’est deux mots qui veulent dire des villes, pas des personnes, mais c’est la seule façon que je peux le verbaliser. Je vais essayer d’être plus claire peut-être…

Prague c’est comme le Nick Carter des villes, moi je suis la fille de 6e année qui va à la disco de Pierre-Brosseau en cachette pour danser sur les chansons des Back Street Boys. Moi, j’ai des posters de lui dans ma chambre, je connais toute sa vie pis j’ai l’impression que il me regarde, moi, dans les videoclips que j’enregistre à Musique Plus. Lui, c’est comme Prague. Il sait pas chui qui, pis même s’il le savait, il s’en crisserait.

pour vrai, j’ai jamais vraiment trippé sur les Back Street Boys. Mais j’aime Prague d’un amour unidirectionnel, je trouvais juste que c’était une bonne métaphore.

C’est tu plus clair?

Ça fait que je suis un peu en peine d’amour

Moi j’aime Prague d’amour et je me fais au mieux ignorer mais quelque fois rejeter par elle…même pas »friend zoner »

Fallait que je parte deux semaines pour réaliser que je me faisais niaiser dans une relation à sens unique.

J’ai fait beaucoup d’efforts pour m’intégrer à plusieurs niveaux, beaucoup plus que bien des gens que je connais qui sont expatriés. Je pense que je mérite un peu plus de »self respect ».

En gros j’ai décidé de faire ce que je me suis dis que je ne ferais plus. Me désensibiliser et commencer à butcher. Self respect oblige…

Quand j’étais au CEGEP j’Étudiais en musique. Je pratiquais 3-4 heures par jour (ça c’était parce que j’étais en piano classique parce que quand tu joues n’importe quel autre instrument tu pratique 20 minutes avant ton cours). Bref après mon DEC je suis allée en enseignement et comme j’étais habituée à »faire de l’école » 3-4 heures par jour, j’ai essayé de faire ça aussi mais ça voulais dire revoir mes notes/étudier ben trop. Après ma première session, bien sûr j’ai eu des notes de feu mais aussi deux »B+ » ça m’a fait un peu chier parce qu’en plus je suis pas mal certaine que mes profs ne lisaient pas trop mes travaux. J’ai alors commencé à butcher et à manquer des cours….même résultat. Donc je me suis retrouvé à trouver l’équilibre parfait entre pas trop en faire et avoir b+. Ça voulait dire faire mes travaux en prenant soin de choisir mes sous titre consciencieusement mais en butchant le reste. Je suis trèèèèès bonne pour faire ça maintenant quand j’ai un tâche qui ne sert à rien à personne. Je vais faire la même chose.

J’avais dit que je ne faisais plus ça parce que je sais que ce n’est pas sain mais la méthode suivante en 4 étapes est très efficace.

Se sentir blessée par une situation pour laquelle on a mit trop d’effort et se sentir comme un ver de terre.

Faire comme si on s’en crissait depuis le début dans le fond

Finir par le croire et s’en crisser pour vrai

Etre au dessus de ses affaires

Acquérir un bébé chien aussi c’est efficace mais Erik n’en veut pas un autre malheureusement.

Je ne sais pas encore exactement de quelle façon ça va se concrétiser dans ma vie de tous les jours cette affirmation mais il faut que quelque chose change.

J’ai passé le dernier 6 mois à apprendre à être »passive agressive » en tchèque. Ça a marché, j’ai ce que je veux maintenant. J’ai passé le dernier deux ans à accepter des invitations bizarres et me retrouver dans des situations malaisantes. Ça n’a pas servi à grand chose en bout de ligne.

Ça allait sauf que en arrivant à Montréal, on est allé à la SAQ (genre, avant d’aller voir quiconque… vous connaissez nos priorités), erik et moi on s’est dit en sortant : »oups, on a oublié d’être gentils avec la madame (elle qui avait été impec) ».

Je dois dire que ça a aussi fait du bien de me retrouver dans des situations »normales » avec des gens »normaux » à faire des choses »normales » à des heures »normales ». (normal pour moi on s’entend, je sais que ça c’est un jugement de valeur!)

Ça c’est poche, pis c’est pas moi. Moi je suis gentille et polie parce que j’aime les humains et je trouve qu’ils le méritent. Si tu ne m’aimes pas, Prague, je ne changerai pas pour toi. Je sais que culturellement on est pas pareil mais je sais aussi que je suis quelqu’un de bien et que tu aurais avantage à être mon amie. Je suis juste un PEU bizarre. Rien de dangereux!

Ça fait que Prague, c’est fini le temps ou je donnais sans rien attendre en retour. Jespère quand même en cachette que tu vas me texter à trois heures du matin au moment ou je m’en attendrai le moins pour me dire que tu m’aimes finalement, que tu as réfléchi, que tu es prête à essayer. C’est vrai que je t’ai trompé avec plusieurs autres villes et autres pays cet été. Peut-être que tu m’en veut un peu. Je comprends mais…. comme dirait Beyoncé : »If you like it, put a ring on it »

noelline

ps-voici quelques photos de ce dit été 2016

Tchéquie:


Autriche:

Croatie:



Irlande:

Et….Montréal


un bonus

Comments are closed.