Quoi faire pour initier les enfants à la musique quand on est non-musicien? (partie 1)

Activité 1 pour parents-pédagogues. La survie en forêt…ou faire comme si…
April 28, 2017
Activités pour initier les enfants à la musique quand on est non-musicien (Partie 2 les percussions)
May 25, 2017

The english version of this article is available there .

Je vais vous le dire d’emblée, je suis moi-même musicienne, j’enseigne la musique mais je n’ai jamais réussi à enseigner à mes enfants à jouer d’un instrument. Aussitôt qu’ils sentent que je veux leur enseigner quelque chose, ils décrochent. Par contre, avec leur professeur de musique c’est tout autre chose, ils sont bien sûr attentifs et intéressés. Toutefois, avant que je puissent les inscrire à des cours de musique j’ai tenté de les intéresser à la musique de plusieurs façons.

Il y a quelque chose que j’aime bien avant de faire du ”outsourcing” d’enseignement avec mes enfants : j’aime bien quand ils ont l’impression de connaître un peu ce qu’on va leur enseigner. C’est, selon moi une façon de les rendre plus actifs dans leur apprentissages puisqu’ils ont quelques connaissances de base, et donc, ont l’impression de bâtir des connaissances sur des piliers plutôt que de recueillir de l’information et de devoir l’organiser eux même. En gros c’est comme si on vous dit que vous devez apprendre le chinois sans jamais avoir entendu un chinois parler et sans avoir d’image précise de ce qu’est un chinois ni de à quoi ça peut vous servir d’apprendre cela. Si vous avez une certaine connaissance de ce que c’est, votre niveau d’implication sera plus grand nécessairement et vous saurez où classer l’information dans votre mémoire à long terme. Si, en plus, vous connaissez quelques mots, peut-être que votre cerveau sera plus alerte à décoder ceux que vous reconnaitrez dans le discours du professeur.

C’est la même chose avec la musique. Ce dont je parle en musique on appelle ça l’éveil musical. Ça sonne bébé mais ça peut être pour n’importe qui, même les adultes.

Souvent je parle des objectifs ou des approches que j’utilise  aux parents d’élèves à qui j’enseigne et je me fais répondre : ‘’bah moi je connais rien en musique, je suis vraiment mauvais, j’ai arrêté à 8 ans’’. Quand j’enseignais à des adolescents ayant des difficultés diverses, pour qui souvent la musique est laissée de côté au profit de mesure d’appui à l’école, ils me disaient la même chose. Pourtant, je crois sincèrement que si comme Auguste Gusteau le disait dans le film Ratatouille: ‘’ Tout le monde peut cuisiner’’, Eh bien, tout le monde peut faire de la musique aussi! Seulement, notre image de la classe de musique traditionnelle fait quelquefois peur ou pire: rappelle de mauvais souvenirs. Vous n’êtes pas obligés d’utiliser ce type d’approche. Il y en a d’autres. Il existe des pédagogies plus ”créatives”. La méthodes  Orff Schulwerk, par exemple, est basée sur l’improvisation musicale la musique et le mouvement. Cette pédagogie n’est pas parfaite mais elle est très intéressante. Vous pouvez chercher dans votre entourage une personne qui a été formée avec la pédagogie Orff, sinon vous pouvez vous renseigner sur le sujet et vous y inspirer. L’idée, en gros, est de créer en utilisant des ”patterns” mélodiques, rythmiques et vocaux pour ensuite développer des concepts musicaux selon la nomenclature musicale connue. La pédagogie qu’on connaît dans plusieurs écoles est généralement basée sur le contraire: les notions d’abord, la créativité après. C’est peut-être pour ça que ça fait peur. En dessin, c’est parfaitement acceptable de tenter de dessiner avant d’avoir appris la technique, même si au début le croquis est difficile à interpréter. C’est comme ça que les enfants apprennent à tenir leur crayon, à contrôler leurs mouvements, etc.

Pour plus d’information sur l’approche Orff ici:

https://www.thoughtco.com/the-orff-approach-2456422

https://fr.wikipedia.org/wiki/Orff-Schulwerk


voici quelques activités que vous pouvez faire avec vos enfants pour développer leur habiletés musicales…et peut-être aussi les vôtres! Je vais toutefois approfondir ces activités dans mon prochain article parce ce serait trop long à lire. Comme ça, ça va vous donner le temps de vous procurer des instruments ou d’en fabriquer.

Je vous propose de vous procurer quelques instruments. Des vrais, pas ceux achetés dans un magasin de jouets.

Ça dépend de l’âge de vos enfants et de votre budget j’en conviens. Pourquoi ne les achèteriez-vous pas dans un magasin de jouet? Parce que souvent les instruments sont chers et mal construits. J’ai pour ma part un xylophone en bois d’une marque de jouets pour enfants très respectée…et très chère. À chaque fois que je l’utilise ça me fâche parce qu’il ne suit pas la les notes de la gamme. Il y a une note qui est fausse. Vous vous dites que ce n’est pas si grave si votre enfant a deux ans. Je trouve que oui puisque développer son oreille c’est quelque chose de très instinctif. C’est comme si un enfant encodait globalement le mot : ‘’resturant’’ chaque jour parce que vous passez devant une affiche de restaurant dans laquelle il manque une lettre. Vous ne savez pas le nombre de liens que votre enfant fera avec ce mot pour bâtir d’autres connaissances. C’est une pyramide de choses qu’il devra revoir quand il apprendra que le mot restaurant s’écrit avec ‘’au’’ qui fait ‘’o’’. Ce n’est pas grave, mais ce n’est pas nécessaire.
Les maracas pour bébé aussi ne résonnent pas assez. Un ukulele pour bébé ça coûte presque le même prix qu’un vrai ukulele et vous allez pouvoir changer les cordes s’il y a lieu. Convaincus? Voici une liste d’instruments amusants à avoir à la maison parce qu’ils sont faciles à apprendre et parce qu’il y a moyen de s’amuser sans passer des heures à pratiquer.

 

  • Des tambours

Par exemple j’ai une série de trois tambours qui m’ont coutés ensemble environ 50$ c’est bien parce qu’on peut jouer à des jeux de percussions à plusieurs.

Un djembé c’est toujours une bonne idée en plus il y a toujours un de vos invités qui voudra jouer avec

Un glockenspiel (un métallophone) ou un xylophone mais c’est beaucoup plus cher. Un vrai avec les vraies notes. Si vous pouvez enlever et remettre les tuiles c’est encore mieux comme ça vous pourrez avoir les oreilles plus tranquilles.

Des oeufs sonores et des percussions à main comme par exemple: des claves, un cabassa. Il existe des ensemble d’instrument Orff que vous pouvez vous procurer sinon vous pouvez choisir les plus intéressants. Même si personnellement je n’en ai jamais vraiment compris l’intérêt, j’ai toujours un succès immense avec les grelots.

  • Un lamellaphone (malimba)
  • Une harmonica, ça a l’air difficile à apprendre? Euh. non!
  • Une flute à bec. Ça, ça dépend de votre tolérance au bruit mais c’est une bonne façon d’apprendre à lire la musique pour des enfants de 5 ans et plus.
    Un Ukulélé, parce que tout le monde peut jouer du Ukulélé.

Vous pouvez aussi vous renseigner mais dans plusieurs écoles de musique il est possible de louer des instruments pour une période de temps prédéterminée. C’est une bonne occasion pour les enfants d’essayer plusieurs instruments afin de voir si certains sont plus attrayants que d’autres.

Je vais vous partager quelques activités que vous pouvez faire avec ces instruments si vous n’avez pas trop de connaissances en musique. De cette façon vous allez me croire que c’est possible. Vous pouvez ‘’googler’’ certaines d’entre elles et vous aurez beaucoup d’exemples, surtout en anglais mais quelques unes en français. Si vous cliquez sur les hyperliens suivant, vous aurez une idée de ce que ce que je veux dire. Je vous prépare un autre article avec certaines de ces activités comme l’improvisation, le chant en accords et le cercle de percussion, en plus détaillé.

Cercle de percussion ou cercle rythmique.

Chanter en suivant la pulsation avec une percussion à main.

Prendre le accords d’une chanson et jouer la première note avec un instrument mélodique. Il pleut des partitions avec accords sur Internet en anglais et en français. Ces deux sites sont les plus utilisés selon moi: http://www.boiteachansons.net/ et ultimate guitar. La conversion des notes en anglais vers celle en français se fait comme suit:   A = la, B = si, C = do, D = ré, E = mi, F = fa, G = sol.

Utiliser les couleurs pour pouvoir jouer du xylophone, du métallophone ou du piano .  Il existe la méthode : arc-en-ciel. Mais si vous avez quelques connaissances en musique vous pouvez faire votre échelle de couleur vous-même et prendre des partitions que vous trouverez ici  ou bien Ici puis colorier les notes.

Il existe tout plein d’applications vraiment intéressantes pour apprendre la musique la plupart par contre sont difficilement transférables à un instrument en particulier, c’est davantage un jeu. Les application en lien avec le rythme sont généralement plus transférable à de véritables apprentissages, la meilleure selon moi reste Rhythmic Village . Sinon celle-ci : Incredibox, est intéressante comme point de départ à une improvisation, on y sent bien la pulsation.

Faire des improvisations: Donnez-vous un temps limité, disons 1 ou2  minutes et faites une improvisation sur différents instruments. Après chaque improvisation discutez de votre oeuvre et donnez vous un autre objectifs pour l’impro suivante (ex: toi, tu va jouer moins fort) C’est fou ce qu’on peut apprendre en jouant ensemble. Ça peut être simplement de pouvoir contrôler ses mouvements de façon à jouer plus doucement afin que tous puissent se faire entendre ou discuter des différents sons qui sont appréciés ou détestés pour certaines raisons. Encore là, tout est une question d’instinct. Dans cette activités, vous développez cet instinct même si quelques fois ça peut sonner un peu cacophonique.

Apprendre un instrument simple avec un méthode en ligne. La flûte à bec, le ukulélé, et l’harmonica sont des instruments peu dispendieux et simples. Internet encore là regorgent de méthodes d’apprentissage en ligne. Celles-ci sont celles que j’utilise mais il y en a plusieurs autres. certaines sont en anglais mais vous n’avez qu’à changer le nom de notes selon la nomenclature que j’ai mise plus haut.

Flute à bec

http://www.musicfun.net.au/pdf_files/recorder_songs.pdf

Ukulélé

les cours de Madeline

les accords de base

Harmonica

Piano (si vous en avez un qui traîne chez vous)

https://makingmusicfun.net/htm/f_printit_free_printable_sheet_music/mmf-piano-primer-book.htm
les autres livres sont payants mais ils en valent la peine.

Juste chanter. Chanter c’est super riche en terme d’activité. Si vous ne voulez pas chanter a cappella, mettez-vous en arrière plan une chanson et chantez par dessus. Comme ça vous apprendrez à chanter dans la bonne tonalité ou développer vos voix. Si vous êtes aventuriers, peut-être vous vous essaierez au Karaoké. En attendant vous pouvez vous pratiquer avec Youtube.

Personnellement, j’adore chanter des chansons que mes enfants apprécient, traditionnelles ou populaires. Avant de dormir c’est un petit plaisir que nous aimons tous. C’est  un moment ou on a pas besoin de discuter mais on sent une intense connexion entre nous. Je vous souhaite de ressentir la même chose. Après, si c’est votre envie vous pourrez déléguer une autre personne à l’éducation musicale de vos enfants mais vous aurez fait le plus important.

à suivre

noelline

 

2 Comments

  1. Très intéressant. J’ajouterais que les enfants savent tout de même assez rapidement reconnaître un instrument jouet d’un vrai instrument, et on peut toujours le leur préciser si on a un doute. Et si on leur fait écouter fréquemment de la musique jouée par des professionnels ou bons amateurs, il n’y a pas de raison qu’ils ne sachant pas reconnaître un son faux d’un son juste plus tard. Pour ma part, étant prof de musique, j’ai toujours privilégié les “vrais” instruments dans la maison (aussi parce que c’étaient mes outils de travail), mais ça n’a pas empêché mes enfants de jouer avec des instruments affreux à la crèche ou à l’école. On peut de toutes façons toujours faire de la musique avec ce qu’on a sous la main, comme en témoignent les nombreuses vidéos sur internet, où l’on voit par exemple des percussionnistes transformer le matériel de cuisine en orchestre. Je pense qu’être musicien (pas dans le sens pro du terme), c’est avant tout une attitude. À nous de les diriger vers cette attitude et ça peut commencer juste en écoutant les sons dans une pièce. Votre blog apporte ce genre de conseil aux parents et c’est vraiment une chance, alors merci encore !